Fermer

Choisissez votre rubrique

Accueil

Missions

Sensibiliser

Transmettre

Aide au développement

Rassembler

Comprendre

Actualités

Faire un don

Nous soutenir

FAQ

Nous contacter

Le journal Le Monde cite l'action de l'association Ana-Nour en Afrique

L'association Ana-Nour citée dans le journal Le Monde

Comme un samedi matin je vais prendre le pouls de la journée en baladant sur la place du marché et boire un café dans la brasserie habituelle. Le fond de l’air est frais, le ciel hésite encore entre son léger voile bleuté ou son manteau gris. Un demi-sucre dans l’expresso et j’attaque la lecture des infos sur mon portable. Le Monde, premier article, photo de Céline Alvarez tiens tiens… « Le retour d’exil de l’instit’ alternative ». Un titre suffisamment ambigu pour ne pas trop savoir à quoi s’attendre. Je lis les premières lignes, l’article semble prometteur. Je verrai plus tard. En passant devant la maison de la presse je décide cependant d’acheter le journal et son supplément week-end. En couverture un modèle asiatique trône outrageusement sur le toit d’un immeuble : « Une mode radicale… les nouveaux justiciers du style », oui, oui, oui. Je verrai plus tard.
Une fois rentrée, c’est décidé, il faut en découdre. Je feuillette les 200 pages du supplément à la recherche de l’article en question. Bingo ! Page 93. Belle photo, j’attaque la lecture. Je suis agréablement surpris par le contenu, ce n’est pas un papier à charge, Dominique Perrin y fait un historique et un portrait sans concession mais équilibré, alternant la couleur des sujets et des arguments. Six pages plus tard, la fin de l’article approche quand soudain mon sourcil se dresse sans ne lui avoir rien demandé, engageant par la même un redressement plus général du reste de mon corps. Je prends le temps de décrypter à nouveau quelques lettres familières : A.N.A.-.N.O.U.R.
Et bien oui les amis et membres de notre si chère association, on parle bien de notre action dans ces quelques lignes matinales :

« … Son succès ne faiblit pas. La célèbre conférencière dit avoir été contactée par deux autres pays pour le même type d’intervention. Une ONG française, Ana-Nour, qui se réclame de son approche, s’apprête même à former des instituteurs au Togo. »

Alors même si cette référence est anecdotique au vu des enjeux pédagogiques qui sont évoqués, nous les prenons tout de même comme une reconnaissance et un encouragement. Une manière de consolider notre enthousiasme à oeuvrer ensemble pour les enfants du Togo et du Bénin.

Le leçon de cette matinée est claire : ne jamais sous-estimer les prédispositions d’un sourcil à sentir une bonne nouvelle.

Alors continuons à éveiller le désir d’apprendre !

Article sur Céline Alvarez dans le magazine Le Monde, avec l'action de l'association Ana-Nour citée.
Article sur Céline Alvarez dans le magazine Le Monde, avec l'action de l'association Ana-Nour citée.
L'action d'Ana-Nour est évoquée ici au Togo, mais elle existe également au Bénin !