Fermer

Choisissez votre rubrique

Accueil

Missions

Sensibiliser

Transmettre

Aide au développement

Rassembler

Comprendre

Actualités

Faire un don

Nous soutenir

FAQ

Nous contacter

Ulysse Lawson était meunier en terre de Lomé. Rien ne le destinait alors, à devenir directeur d’un complexe scolaire.

Complexe scolaire Ulysse : du grain à moudre

Ulysse Lawson est meunier en terre de Lomé. Un métier dont la noblesse repose sur la détermination qu’il forge et la patience qu’il transmet. Ulysse est de ce bois, de cette pierre, de ce grain.

En 1996 il embrasse le métier d’enseignant troquant ainsi la nourriture du ventre pour celle de l’esprit. En 2007, il s’installe dans le village d’Amélibomé. Rien ne le destinait alors, à devenir directeur d’un complexe scolaire. La vie prend parfois des chemins sinueux pour tracer un destin. Ulysse suit une voix intérieure qui le pousse à proposer la création d’une école en 2014 pour répondre à la situation délicate de nombreuses familles du village et à celle des populations déplacées suite aux travaux du grand contournement de Lomé.

Ouvrir une école est un rêve généreux, oui mais comment faire sans ressources ? « Quand tu dis quelque chose, il faut le faire, il faut l’accomplir », « Qui devient chef apprend à servir ». Ulysse se souvient des mots d’un chef qu’il a connu jadis.

De rencontre en rencontre, d’amis en amis, de providence en providence, l’école se monte, pierre après pierre. Il a foi dans sa quête, une foi forgée dans la détermination et la patience. Et en août 2015, après une prière solennelle, l’école ouvre enfin. Elle compte aujourd’hui près de 210 élèves.

En juin 2018, Stéphanie, fondatrice de l’association Ana-Nour, se rend à Lomé pour présenter pour la toute première fois, les grandes lignes du projet à une poignée d’enseignants. Ulysse est parmi eux. Son chemin n’est pas fini. Il le sait.

Une première visite dans son école est organisée. Le complexe scolaire Ulysse sera le premier établissement à confirmer sa participation au projet.

En avril 2019, nous y sommes retournés pour y rencontrer ses enseignants, ses enfants et présenter la démarche à leurs parents. Nous avions l’impression que tout le village s’était rassemblé. Un moment de partage intense où nous avons pu prendre conscience des attentes et du challenge qui s’annoncent.

L’école d’Ulysse est un lieu singulier. Non, par son architecture, mais par l’esprit qui y règne. Un sentiment de fraîcheur, d’ordre et de sérénité y flotte. La chaleur n’écrase pas sa terre rouge. Il s’y joue un équilibre presque palpable. La conscience de son fondateur veille.

En août, nous nous mettrons tous au travail et n’en doutons pas, il y aura du grain à moudre.

Les parents d'élèves du village d'Amélibomé lors de la présentation de cette nouvelle pédagogie.
Dans quelques mois, cette classe de maternelle va se transformer.